Accueil > Actus Skate Electric > Se déplacer autrement

Se déplacer autrement

Lors de la manifestation périgourdine (Périgueux) sur les moyens de déplacement écologique : « Se déplacer autrement », deux étudiants, sous la bannière Evo Skate, ont présenté le Skate Electrique, aux visiteurs venus spécialement pour l’occasion.

Ce salon est le fruit du dur labeur d’un groupe de 8 étudiants en technique de commercialisation à l’IUT de Périgueux et fait parti d’un projet tuteuré sur le thème : Se déplacer autrement. Le but de ce projet étant de faire connaître différents moyens de se déplacer et de trouver une alternative à la voiture polluante, plusieurs prototypes pourront être essayés grâce à l’accord des exposants.

« Le projet « se déplacer autrement » a pour but de promouvoir les moyens de transports alternatifs (tels que le segway, les voitures écologiques, les trottinettes électriques, les chaussures à roulettes, les vélos couchés…), ainsi que les voitures hybrides, en clair tout ce qui constitue une alternative à la voiture classique et polluante, essayant de protéger l’environnement.
Pour cela, nous organisons une journée pour faire se rencontrer grand public, particuliers et professionnels, et ainsi de permettre l’essaie de ces différents moyens de transport, pour la deuxième année consécutive. L’édition précédente ayant du subir des contraintes climatiques, nous souhaitons cette année capter l’attention d’un nombre encore plus grand de personnes. » Blog : Se-déplacer-autrement

Au milieu des patinettes électriques, des vélos électriques et de nouveaux engins en tout genre comme le yike bike, l’Eskate a su sortir son épingle du jeu, et l’équipe de présentation, Raoul et Anthony ont su faire découvrir le Skate Electrique à travers des démonstrations et initiations.

[youtube upL8cFrz6zI]

«  Tout d’abord, je tiens à remercier personnellement Evoskate pour sa participation à notre salon mais surtout à la confiance que cette entreprise, ses dirigeants et collaborateurs, nous ont témoignés en envoyant les différents skates électriques pour cette journée organisée à Périgueux.

 

            Lors de notre travail de recherche d’exposants pour notre salon, nous avons fait la découverte de cette entreprise, Evoskate, spécialiste des skates électriques. J’ai tout de suite saisi l’opportunité de contacter les dirigeants du point de vente le plus proche, à côté de Nantes (mon contact était Benoît). Nous avons pu discuter du déroulement du salon et comment l’entreprise pourrait y participer. C’était l’occasion pour elle de se faire connaître dans un département lointain mais où l’écologie et les nouveaux moyens de transport se développent. Evoskate a donc confirmé sa participation à notre salon. Plus tard, le problème de la date s’est posé. En effet, depuis que notre projet existe, nous avons l’habitude d’organiser notre salon un samedi. Or, pour bon nombre d’entreprises, c’est la journée la plus chargée et la plus rentable puisqu’il y a une grosse activité. C’est ainsi que nous nous sommes mis d’accord avec Benoît pour qu’il m’expédie trois skates électriques (le Street 600, le Cross 800 et le Teen 150).

            J’ai réceptionné les skates pour ensuite les emmener sur le salon. Il y avait également des indications, des t-shirts d’Evoskate, des fiches de participation, le tout à l’intérieur des cartons.

            J’ai organisé, avec une fille de mon projet, le stand Evoskate. Nous nous sommes installés sous un petit chapiteau et nous avons prévu une piste pour l’essai des skates. Un espace a été créé où les fiches des produits étaient présentes, ainsi que des banderoles Evoskate. Après avoir vérifier que tout le matériel soit en état de fonctionner (on avait chargé les batteries avant le début du salon), nous avons commencé à faire essayer les skates au public qui se trouver sur le salon. Les débuts furent timides car beaucoup ne voulaient pas essayer puisqu’ils ne savaient pas faire de skate normal et donc n’étaient pas très rassurés à l’idée de monter dessus un skate électrique, mais ma camarade et moi-même les avons rassurés et aidés au début, puis ils ont pris confiance sur les skates et se sont débrouillés seuls à leur plus grand étonnement. A chaque fois qu’une personne voulait essayer l’un des trois skates, elle devait remplir et signer la charte d’utilisation, certifiant qu’elle était âgée de plus de 14 ans. C’est ainsi que les skates ont pu être testés par le grand public, que ce soit des adolescents passionnés de glisse, où des jeunes de notre âge et plus d’adultes qu’on aurait pu l’espérer! Je ne me souviens pas du nombre de fiches complétées (elles étaient recto/verso) mais cela ne reflète pas le nombre de participants à l’essai des skates, qui est bien plus important!

            Nous avons eu l’agréable surprise de Raoul, un fidèle ambassadeur d’Evoskate, qui est venu faire un tour sur notre salon. Il a pu montrer de manière plus spectaculaire comment pratiquer le skate électrique. Il a participé à notre défilé dans les rues de Périgueux. Les skates ont ainsi été mis en avant.

            Pour ce qui est des retombées, nous n’avons pas mis en place de questionnaires de satisfaction (si on peut appeler cela comme ça puisque nous ne sommes pas une entreprise), donc il est difficile d’estimer qu’elles seront les clients potentiels apportés à Evoskate compte tenu du fait qu’en plus, le magasin revendeur le plus proche est à Limoges. Mais sur l’ensemble de la journée, les personnes essayant les skates étaient contentes de faire le détour par notre salon pour découvrir ce genre de moyen de se déplacer.

            Evoskate nous a permis de développer un intérêt supplémentaire pour notre salon et notre image. Nous remercions cette entreprise en espérant qu’elle renouvellera l’expérience l’année prochaine en participant une nouvelle fois à notre salon pour toujours faire valoir l’envie de se déplacer autrement. » Anthony Couzemain du projet  » Se déplacer Autrement « 

 

Suite à cette semaine riche en débat sur les nouveaux moyens de déplacement écologique, Evo Skate a également fait parti d’une publication dans plusieurs quotidiens gratuits dont le 20minutes, et le Sud Ouest du vendredi 6 avril 2012 :

« La planète ne supporte plus nos voitures. Trouver des alternatives à l’automobile devient plus important à mesure que l’on vide les réserves de pétrole. Dans une grande ville, le vélo ou le scooter ont le vent en poupe, tandis que les transports publics innovent pour proposer un meilleur service. Car pour tous, un constat s’impose : si l’on souhaite protéger la planète, le tout-voiture doit disparaître.

A l’heure ou la population mondiale se tourne vers des moyens de déplacement plus écologique, le Skate Electrique a une place à prendre sur le marché des moyens de locomotion écologique. Le Skate Electrique remplit son rôle de moyen de locomotion écologique à la perfection. Très ludique pour les jeunes, il saura être apprécié par tous ceux désirant de  retrouver des sensations de glisse urbaine. Il remplace aisément la voiture pour de petits trajets, et son gabarit lui permet d’être stocké dans un appartement, ou même au bureau. » Manon Carpentier.

A propos de adriencoulon

Check Also

Evo1000W, défaut de fabrication sur tous les skates

EvoSkate a sorti son exclusivité pour 2012, un Eskate 1000W, cette board est la première ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[adrotate group="4"]